L'efficacité énergétique

Qu'est ce que l'efficacité énergétique ?
 → 30 % d'économies d'énergie dans les bâtiments et l'industrie

 

Qu’est ce que l’efficacité énergétique ?

→ 30 % d'économies d'énergie dans les bâtiments et l'industrie

Réduire de 20 % les émissions de gaz à effet de serre et de 20 % la consommation d'énergie, étendre à 20 % la part des énergies renouvelables : tels sont les objectifs européens des  "3 fois 20" en 2020 renforcés par le Grenelle de l'Environnement.

Pour atteindre ces objectifs ambitieux, les solutions d'efficacité énergétique active sont immédiatement disponibles et faciles à mettre en œuvre dans l'existant comme dans le neuf, en toute complémentarité avec les solutions d'isolation et de modernisation du bâti.

Basée sur une offre de produits performants et de systèmes intelligents de régulation, d'automatismes et de mesure, l'efficacité énergétique active permet de :

- réduire la facture énergétique,

- réduire les consommations d'énergie,

- améliorer la qualité et la disponibilité de l'énergie en consommant l'énergie juste nécessaire.

Elle est le vecteur privilégié d'une performance durable, garantie par un suivi et des services "en temps réel".

Une démarche éprouvée pour une performance économique et environnementale

efficacité énergétique

 

L’efficacité énergétique dans l’industrie

Un but: « Consommer l’énergie juste nécessaire »


Une Démarche :

Mesure

  • Mesure des consommations

Optimisation

  • Commande des moteurs par variateurs de vitesse
  • Moteurs électriques à haut rendement
  • Compensation de l’énergie réactive

Mesure des consommations (Jusqu’à 10% d’économie d’énergie)

Mise en place d’une solution de comptage et de contrôle, avec compteurs de puissance, contrôle à distance et outil logiciel de contrôle de la puissance consommée.

Exemple : Consommation électrique annuelle : 100 MWh

Coût annuel : 120 k€

Investissement pour la solution : 11 k€

Après analyse de la situation et mise en oeuvre de la solution, l’utilisateur a économisé 14,4 k€ sur sa facture d’électricité, ce qui représente la consommation de 45 jours de production.

Commandes des moteurs par variateurs de vitesse (Jusqu’à 30% d’économie d’énergie)

Dans une installation de pompage et de ventilation, le moteur est alimenté par le circuit de puissance et tourne à sa vitesse nominale. Avec un variateur, placé entre le disjoncteur et le moteur, l’économie d’électricité peut varier de 15 % à 50 % suivant l’installation.

Exemple: Commande de pompes et de ventilateurs, dans le bâtiment.

Commande traditionnelle

80% du flux nominal à 95% de puissance nominale

Commande par un variateur de vitesse

80% du flux à 50% de puissance nominale

EFF - Moteurs électriques à haut rendement

La Classification EFF permet aux intégrateurs et aux utilisateurs finaux de choisir leurs moteurs électriques à haut rendement pour optimiser leurs factures énergétiques.

Présentation de la classification

 Issue d’une collaboration entre le CEMEP (Comité Européen de Constructeurs de Machines Electriques et d'Electronique de Puissance) et la Commission Européenne, la classification du rendement énergétique des moteurs asynchrones Basse Tension existe depuis 1999. Conçue d’une façon claire et simple, cette classification permet aux assembleurs et aux utilisateurs de décider si leurs moteurs peuvent être remplacés par des moteurs plus efficaces. 

Compensation de l’énergie réactive (Jusqu’à 10% d’économie d’énergie)

Exemple : Permettre à une banque de ne plus payer des pénalités sur l’énergie réactive et de disposer d’une augmentation de puissance.

Analyse : Alimentation en électricité par un transformateur de 1000 kVA, cos Phi = 0,8
Energie réactive refacturée : 10 % du montant de la facture d’électricité

Solution mise en place : Une batterie de condensateurs de 250 kvar, élève et maintient le facteur de puissance au-dessus de la limite de facturation de l’énergie réactive (0,93).

Résultat : 10 % d’économie sur la facture et 15 % de puissance disponible en plus.